[PDF] - Part des immigrés dans la population en 2013 - Eurométropole

By geomatique-etusig - Last edit : May 9, 2017, 9:12 a.m.
Description :

Cette carte illustre la part d'immigrés par iris en 2013.

Selon la définition adoptée par le Haut Conseil à l'Intégration, un immigré est une personne née étrangère à l'étranger et résidant en France. Les personnes nées françaises à l'étranger et vivant en France ne sont donc pas comptabilisées. A l'inverse, certain immigrés ont pu devenir français, les autres restant étrangers. Les populations étrangère et immigrée ne se confondent pas totalement : un immigré n'est pas nécessairement étranger et réciproquement, certains étrangers sont nés en France (essentiellement des mineurs). La qualité d'immigré est permanente : un individu continue à appartenir à la population immigrée même s'il devient français par acquisition. C'est le pays de naissance, et non la nationalité à la naissance, qui définit l'origine géographique d'un immigré.

La population immigrée représente 16,3% de la population de l'Eurométropole. Ce taux est plus élevé que dans d'autres EPCI importants, tels que Nantes Métropole (6,2% d'étrangers) ou Grenoble-Alpes Métropole par exemple (13,5%).
Territorialement, la répartition spatiale de la population immigrée est très similaire à celle des étrangers, avec une forte présence dans les quartiers d'habitat social : les taux les plus élevés s'observent dans les quartiers Cronenbourg et Hautepierre : 39,4% dans l'iris Kepler de Cronenbourg, 38,9% au sein de la maille Catherine à Hautepierre, 27,6% dans la maille Jacqueline, 26,3% dans la maille Karine.
Le taux d'immigrés est également plus élevé que la moyenne dans des secteurs qui concentrent une population étudiante : respectivement 28,5% et 28,2% au sein des iris Stockholm et Campus de l'Esplanade.

Méthodologie :


Données utilisées : Nombre d'immigrés, population totale.

Indicateur calculé : Part (en %) = Nombre d'immigrés x 100 / population totale

Représentation des indicateurs :
- Variables quantitative relatives en implantation surfacique.
- Unité d'analyse : IRIS
- Discrétisation des valeurs des indicateurs : méthode de jenks en 7 classes utilisant un dégradé du jaune au rouge. Les iris à faible densité de population sont représentées en hachurage gris sur fond blanc.
Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies. Learn moreGot it