[PDF] - Evolution de la population des communes entre 2008 et 2013 - Eurométropole

By geomatique-etusig - Last edit : May 22, 2017, 12:55 p.m.
Description :
Cette carte est produite à partir des données de population communale des recensement 2008 et 2013, qui permettent de mesurer les variations du nombre d'habitants. Elle fait partie de l'atlas de l'Eurométropole.

Entre 2008 et 2013, l'Eurométropole de Strasbourg a gagné 7 093 habitants, soit un taux de croissance annuel moyen de 0,3%. Mais toutes les communes ne présentent pas une croissance démographique : 13 communes perdent des habitants sur la période.
En valeur absolue, la commune de Strasbourg présente la plus forte croissance (+ 3 602 hab), suivie d'Ostwald (+ 1 121 hab), Lingolsheim ( + 648 hab), Hoenheim (+ 554 hab), Souffelweyersheim (+ 486 hab). La plus petite croissance concerne la commune d'Osthoffen (+10 hab).
En valeur relative (%), les croissances les plus élevées s'observent à Holtzheim (+3,4%/an), Entzheim (+3%/an), Ostwald (+2%/an), Plobsheim (+1,7%/an).  

Parmi les 13 communes en baisse démographique, Illkirch-Graffenstaden présente la baisse la plus forte, avec - 288 habitants. Cinq autres communes perdent plus de 100 habitants : Mundolsheim (-272 hab), Bischheim (- 260 hab), la Wantzenau (-241 hab), Achenheim (-191 hab) et Oberhausbergen (- 181 hab). En valeur relative, la plus forte baisse concerne Achenheim (-1,8%/an). Ce portrait des dynamiques démographiques sera bientôt complété par l'analyse des rôles respectifs des soldes naturel et migratoire dans la dynamique démographique globale des communes.

Méthodologie :
Les données de population utilisées correspondent à la population municipale. Le concept de population municipale correspond à la notion utilisée usuellement en statistique. En effet, elle ne comporte pas de doubles comptes : chaque personne vivant en France est comptée une fois et une seule (à l'inverse de la population totale). Les comparaisons sur les résultats du recensement ne sont rigoureusement possibles que sur des périodes de 5 années, qui correspondent aux cycles de réalisation des recensements. Aussi, l'évolution est mesurée entre 2013 (dernière données disponiboles) et 2008.

L'évolution de population est cartographiée selon une double représentation :
- l'évolution absolue du nombre d'habitants est représentée à travers des cercles proportionnels,
- l'évolution relative est mesurée par le taux de croissance annuel moyen (TCAM) et représentée en plages de couleur à travers une discrétisation de Jenks en 6 classes (en bleu les évolutions négatives, en rouge les évolutions positives).
Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies. Learn moreGot it